You are here : Erdre et Gesvres vous accueille > Vivre en Erdre et Gesvres > Le projet d'aéroport > Enquête Publique

Enquête Publique

L'enquête publique concernant le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes :

 

Suite au débat public qui a fait l'objet d'un bilan en 2003, l'Etat a lancé les études de faisabilité d'un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Ces études ont abouti à un projet qui est présenté aux habitants et soumis à une enquête publique qui s'est déroulée du 18 octobre au 30 novembre 2006.

 

Le projet présenté par l'Etat, maître d'ouvrage, est ainsi défini.

 

Voici les éléments essentiels retenus pour le projet :

 

 Confirmation du choix de Notre-Dame-des-LAndes et rejet de l'étude d'un réaménagement du site actuel de Nantes Atlantique.

 

 Le site de nantes Atlantique serait fermé au trafic commercial (passagers et fret). La piste actuelle serait maintenue pour les besoins du pôle aéronautique nantais.

 

 Le coût de réalisation de l'a éroport serait de 580 millions d'euros y compris les dessertes routières et les mesures compensatoires agricoles et environnementales.

 

 Le projet comporte une aérogare située antre d eux pistes, une voie d'accès par le sud reliant la route de Rennes à celle de Vannes comportant deux giratoires pour la liaison avec la voirie locale.

 

 Le périmètre d'emprise soumis à une enquête correspond aux besoins pour les installations aéroportuaires et pour les voiries d'accès et de contournement.

 

Les élus locaux défendent les intérêts des populations et des communes.

 

Face à ce projet d'aéroport sur Notre-Dame-des-Landes, depuis les premiers débats, les maires et les élus communaux ont toujours fait en sorte de prendre des positions communes. Ce principe a pu être maintenu tout au long des débats.

 

Il est bon de rappeler que toutes les communes riveraines ont voté majoritairement contre l'implantation de l'aéroport sur le site envisagé, considérant l'urbanisation déjà effective du secteur.

 

Ce vote a été confirmé par le conseil de la Communauté de Communes d'Erdre et Gesvres (CCEG) et du Syndicat Intercommunal à vocation unique aéroportuaire (SIVU).

 

Cependant, il n'était pas envisageable de laisser la chaise vide, risquant si le projet est confirmé, de se retrouver face à des choix dommageables pour les habitants des communes.

Les élus sont intervenus sur le positionnement et l'o rientation des pistes. Cette pression a permis de choisir un scénari d'aménagement (scénario A3 amélioré) avec des pistes non parralèles pour éviter le survol des bourgs et zones habitées.

 

La CCEG et le SIVU Aéroportuaire ont demandé que la proposition de Solidarités Ecologie concernant un réaménagement du site actuel de Nantes Atlantique, avec une piste perpendiculaire à la piste actuelle, soit étudiée et évaluée réellement dans toutes ses composantes avant que soient prises les décisions sur le projet de Notre-Dame-des-Landes.

 

Cette proposition ayant été rejetée par l' ensemble des autres collectivités memebres du Syndicat Mixte d'E tudes du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes ainsi que par le Préfet et le Comité de pilotage lors de sa réunion le 3 juillet dernier, la demande va être réitérée dans le cadre de l'enquête publique.