You are here : Erdre et Gesvres vous accueille > Entreprendre > Agriculture > La filière boisénergie

La filière boisénergie

Actualités boisénergie

           

schema filiere bois energie

 

Et si on exploitait l'énergie de chez nous !

 

  

Du bois pour se chauffer, le concept n'est pas nouveau, ça fait 500 000 ans qu'on en parle ! Mais lorsqu'il s'agit de chauffer deux équipements aquatiques avec du bois issu du bocage d'Erdre & Gesvres, le défi devient alors ambitieux et intéressant à bien des niveaux. Préservation de l'environnement, économie dans les dépenses d'énergie, nouveaux débouchés pour l'a griculture, le bois comme source d'énergie renouvelable offre de multiples avantages, alors pourquoi pas ?

 

On oppose souvent consommation d'énergie et préservation de l'environnement, un héritage de l'utilisation généralisée des énergies fossiles comme le charbon ou le pétrole depuis le début du XXème siècle. La fi n programmée de ces
ressources et la connaissance de leurs impacts sur l'environnement conduisent aujourd'hui chacun d'entre nous à se tourner vers d'autres solutions énergétiques. Les énergies renouvelables, délaissées depuis des décennies, offrent
des alternatives crédibles et durables pour la production d'énergie et ouvrent sur de réelles opportunités économiques et écologiques. C'est pourquoi, pour ses équipements aquatiques, laCommunauté de Communes a opté pour une
ressource énergétique durable avec un projet d'approvisionnement local : le bois, issu essentiellement de la taille des haies du bocage.

 

Haies, on vous haie'me...

Les haies font partie de notre paysage, nous les voyons tous les jours mais leurs rôles, essentiels pour l'e nvironnement et l'agriculture, sont souvent méconnus et pourtant& A l'instar de ces grandes soeurs
les forêts, les haies abritent une faune et une flore d'u ne diversité exceptionnelle et absorbent le dioxyde de carbone présent dans l'air. Elles limitent le ruissellement et favorisent l'épuration de l'eau grâce aux racines.
Les haies jouent également le rôle de brise-vent ce qui limite l'assèchement des sols et offre de l'ombre pour les troupeaux.
En créant un micro-climat à l'échelle des parcelles, les haies sont aussi bénéfiques pour les cultures. Toutes ces raisons, associées à une agriculture à dominante de polyculture-élevage expliquent en partie l'o mniprésence des haies sur le territoire en faisant ainsi un élément central de nos paysages bocagers.


Haies en danger

Bien que les haies aient des fonctions incontestables, elles n'ont pas eu la vie facile ces dernières décennies. Un état des lieux des complexes bocagers, réalisé par le Conseil Régional des Pays de la Loire et la Fédération Régionale des Chasseurs, fait état « depuis les années 50 d'une diminution importante du linéaire de haies » dans les Pays de la Loire, en grande partie due aux remembrements. Ce rapport pointe également le manque d'entretien et le vieillissement des haies d'où la mise en place de campagnes de plantation menées depuis les années 90. Pour assurer le renouvellement des haies et ainsi garantir et préserver leur rôle, elles doivent faire l'o bjet d'un entretien méthodique et précis qui passe par une taille régulière et raisonnée avec parfois des coupes à blanc pour les régénérer. C'est sur le rendement de cette taille qu'a été calculé le potentiel bois du territoire.

 

Un potentiel de 10 450 tonnes

Une étude a été menée en 2011 sur 8 échantillons représentatifs du bocage (Les Touches, Héric, Fay-de-Bretagne, Nort-sur-Erdre, Vigneux-de-Bretagne, Notre-Dame-des-Landes, Sucé-sur-Erdre, le parc d'activités Erette-Grand'Haie). 225 km de haies ont été recensés, ce qui représente environ 664 tonnes de bois exploitables par an. Ces chiffres permettent d' estimer la ressource en bois exploitable sur l'e nsemble du territoire à environ 10 450 tonnes par an en assurant une rotation suffisante entre chaque taille de haie. Un potentiel qui peut donc largement pourvoir à l'a pprovisionnement des deux équipements aquatiques qui consommeront chacun environ 700 tonnes de bois par an. Il y a donc là de  éelles opportunités pour développer une nouvelle activité économique locale et raisonnée au service de l'environnement.

 

 

schema filiere bois energie

1.Le Plan de gestion du bocage :

Cet outil permet d'évaluer le volume de bois annuel disponible et de planifi er les travaux nécessaires sur 15 ans pour une gestion durable du linéaire de haies. Le Conseil Général de Loire-Atlantique peut participer à leur financement.

 

2. Le chantier de taille :
L'entretien des haies permet de maîtriser la croissance de la végétation, de valoriser le bois et d'assurer leur pérennité. La taille est donc essentielle et doit être réalisée de manière précise et raisonnée. En d'autres termes, on
oublie le lamier et place à la tronçonneuse et à la nacelle.

 

3. Le déchiquetage du bois :
Après la coupe, le bois est entreposé sous forme de ramier. Le déchiquetage intervient une fois que les feuilles et aiguilles sont tombées. Les plaquettes produites par la déchiqueteuse sont projetées dans une remorque agricole puis mises en tas pour le séchage.

 

4.Le stockage et séchage :
Les plaquettes doivent être entreposées dans un lieu bénéficiant d'une
dalle bétonnée et de préférence sous un hangar couvert et ventilé. La Communauté de Communes recherche un lieu de stockage adéquat et réfléchit à une plate-forme dans la perspective de développement de la filière.

 

5. Les équipements aquatiques :
Les deux équipements aquatiques d'Erdre & Gesvres seront équipés d'une chaudière bois. Pour alimenter ces deux équipements, 1 400 tonnes de bois plaquettes par an seront nécessaire.

 

Renseignements

CICAM DEFIS: 02.40.14.59.00

bocage@fdcivam44.org

CCEG: 09.75.12.11.05